L’histoire du cacao, c’est un peu comme le collège des cœurs brisés … (oui, j’avoue, à l’époque je n’avais pas la télé, mais quand l’occasion se présentait, j’aimais bien regarder ce soap 😉 ). Il y a des histoires d’amour qui durent, avec le sucre par exemple, d’autres qui ne fonctionnent pas, des secrets, des fêtes, des guerres (Mayas) … Trépidant, non ?

Brève histoire du cacao

Histoire du cacao

Le sucre et le cacao, c’est une longue histoire. Sans sucre, le cacao n’aurait jamais été apprécié en Europe. Bon, je vais essayer de vous faire la version courte 😉

Comme je vous l’avais déjà raconté, chez les Mayas et les Aztèques, les fèves de cacao étaient utilisées comme monnaie – l’argent poussait littéralement sur les arbres ! Elles étaient particulièrement précieuses et les Aztèques, bien avant l’arrivée des Colons, étaient régulièrement en guerre pour conquérir (ou défendre) les terres propices à la culture des cacaoyers. 

Mais la valeur est un concept très relatif. Christophe Colomb avait rapporté des fèves cacao en Espagne 1502, mais son roi Ferdinand et sa reine Isabella n’ont pas du tout été intéressés. Quand on connaît le chocolat aujourd’hui ça paraît incroyable non ? Bon, c’est vrai, une fève de cacao, vu comme ça, ce n’est pas particulièrement appétissant – et quand on croque dedans c’est vraiment amer. Pas franchement du goût de la famille royale.

Même les recettes traditionnelles de chocolat Maya et Aztèque ne devaient pas être très appréciées en Europe à l’époque … Jugez plutôt.

Les boissons chocolatées ‘xocolatl’

Recette de chocolat Maya (300 avant Jésus-Christ – 1300 après JC)

  • Fèves de cacao
  • Maïs grillé
  • Piment
  • Eau chaude

Vous imaginez ? Eh oui, il n’y avait pas de sucre au Mexique à l’époque Maya !

Alors, est-ce que cette recette vous inspire ? C’est un boisson forte en goût et vivifiante, riche en caféine et en théobromine, deux stimulants particulièrement puissants.

Recette de chocolat Aztèque (1200 – 1500 après JC)

  • Fèves de cacao
  • Maïs grillé
  • Piment
  • Cannelle, vanille, et cymbopetalum penduliflorum (une très jolie fleur en forme d’oreille, que vous devrez aller chercher dans la région de Oaxaca au Mexique 😉 )
  • Eau froide
  • Un peu du rocou pour la couleur (bien rouge)(je vous raconterai pourquoi dans un prochaine article)
  • Et du sang de l’élu !!! *

* Pour les événements spéciaux : mariages, baptêmes, fêtes religieuses …

Cette recette de chocolat Aztèque est particulièrement exigeante : l’élu, un esclave masculin, droit porter des bijoux sacrés pendant 40 jours avant la fabrication de la boisson. Pendant ces 40 jours, il doit boire lui-même beaucoup de xocolatl …fabriqué avec du sang récupéré sur les épées d’obsidienne des guerriers. Au 40ème jour, il danse jusqu’à en mourir d’épuisement … puis son sang est ajouté à la préparation chocolatée. Brrr. Ça me donne un peu la chair de poule cette histoire. Pas vous ?

Revenons maintenant en Europe. On raconte généralement que c’est Don Hernán Cortés qui a réellement découvert le cacao et l’a fait apprécier à son roi Charles V d’Espagne en 1528. En fait, la première trace écrite qui prouve que le chocolat était introduit en Espagne date seulement de 1544. Entre les deux … alors, 1528 ou 1544 ? Laissons les historiens en débattre !

Ce qui est sûr, c’est qu’entre temps la recette a été adaptée (par des moines) pour mieux convenir au goût Européen … et devinez quoi ? Elle contient du sucre ! Cette recette reste encore très éloignée du chocolat chaud que l’on consomme aujourd’hui.

1ère recette de chocolat chaud “à l’Européenne” (16ème siècle, Espagne)

  • Fèves de cacao
  • Cannelle
  • Muscade
  • Sucre
  • Eau chaude

Cette recette est très vite devenue à la mode dans les milieux aisés. Pendant un siècle entier, les Espagnols avaient le monopole de cette recette dont le secret était jalousement gardé. C’est Francesco Carletti (Florence, Italie) qui le premier a brisé le monopole au 17ème siècle : il est allé chercher des fèves de cacao directement en Amérique centrale. En 1606, les boissons à base de cacao sont devenues très populaires … toujours chez les riches.

Recette de chocolat chaud au jasmin (1650, Italie) (Francesco Redi)

Encore un grand secret : la publication de cette recette était interdite par roi Cosimo III !

La formule, qui contient une grande quantité de jasmin, nécessitait plus de 10 jours de préparation. Je vous la propose en VO non sous-titrée 😉

Histoire du cacao

Source: http://www.italymagazine.com/featured-story/medicis-favourite-jasmine-chocolate-recreated-sicily

Et la France dans tout ça ? Le chocolat arrive en France en 1615, lorsque Anne d’Autriche, alors âgée de 14 ans, en offre à son fiancé le roi Louis XIII. C’est Louis XIV qui a vraiment popularisé le chocolat en France. C’est à cette époque, en 1671, que la première chocolaterie – ou plutôt, “boutique de chocolat à boire” – a ouvert ses portes à Paris.

Après lui, Louis XV et sa maîtresse Mme Du Barry étaient de grands amateurs de chocolat chaud. A cette époque, les fèves de cacao sont longuement broyées, mélangées au sucre et aux épices (vanille, cannelle, …) pour obtenir une pâte pressée sous forme de boudins. Ces boudins sont découpés en copeaux avant d’être fondus à de l’eau ou du lait pour préparer la boisson favorite des courtisans du roi et de la reine …

En 1770, Marie Antoinette fait venir son propre chocolatier à Paris et lui crée le poste très prestigieux de “chocolatier de la Reine “. Pour alléger la boisson, il y ajoute de la fleur d’oranger et des amandes amères. Cette nouvelle recette s’est rapidement propagée …

Cet article est un peu trop long … On résume ? (et je ne peux pas m’empêcher d’ajouter quelques infos en plus 😉

300 av. JC – 1300 ap. JC – recette de chocolat Maya

1200 – 1500 – recette de chocolat Aztèque

1606 – l’Italien Francesco Carletti va chercher les fèves directement en Amérique du Sud pour préparer les recettes de chocolat chaud “à l’Européenne”

1615 – Louis XIII reçoit du chocolat en cadeau

années 1650 – Chocolat au jasmin en Italie par Francesco Redi

1678 – Giovanni Antonia Ari de Turin, Italie, crée sa boisson Bavaroise – chocolat, café et crème

1755 – recette de Louis XV de France

1763 – Caffè al Bicerin crée un mélange chocolat, café et lait (il vend la même recette aujourd’hui – et elle est toujours aussi secrète)

1770 – Le chocolatier de la Reine Marie Antoinette créée des recettes à base de fleur d’oranger (j’adore) …

Et vous, c’est quoi votre recette de boisson chocolatée préférée ?

 

Carine, votre chocolatière