Saviez-vous que le sucre était considéré à une époque comme “l’or blanc” ? C’était l’épice la plus précieuse d’Europe. L’histoire du sucre est longue et mouvementée : politique, commerce, guerres … Si je vous racontais tout, vous risqueriez de vous endormir en me lisant 😉 Du coup, je vous propose un résumé !

Comme je n’utilise que du sucre de canne, je vais me concentrer sur son histoire à lui. Ce n’est donc pas ici que vous apprendrez tout sur les guerres de Napoléon, pourtant passionnantes, pour le sucre de betterave. Désolée 😉

Une plante vieille de près de 20 000 ans

La canne à sucre d’aujourd’hui est assez différente de la première plante, identifiée en Polynésie vers 10 000 – 15 000 ans avant Jésus-Christ. Le “saccharum officinarum” (pour les intimes) était beaucoup plus petit. Aujourd’hui certains plans de canne à sucre peuvent aller jusqu’à 6 mètres !

On aime le sucre depuis très longtemps. Même le sucre en poudre, comme celui que j’utilise aujourd’hui ! La canne à sucre a émigré en Inde, en Chine, en Indonésie bien avant Jésus-Christ, et c’est en Inde que le procédé de fabrication du sucre en poudre a été inventé, en 350 après JC.

Le sucre en Europe : secrets, conquêtes et traités de paix

Heureusement pour nous, Darius Ier, grand roi de l’Empire Perse, a envahi l’Inde et “découvert” le sucre vers 510 avant JC ; c’était un secret très bien gardé. C’est en 642 après JC, lorsque les Arabes ont envahi la Perse, que ce secret a été dévoilé … Les Arabes ont transmis leur savoir aux Espagnols, puis les croisés ont fini par le diffuser dans toute l’Europe au 11ème siècle.

A cette époque, le sucre était particulièrement cher. Les gens le stockaient et le considéraient comme un investissement. Seuls les riches y avaient accès. C’est une des épices qui a provoqué des guerres, contribué a développer l’esclavage … Les pays s’arrachaient les terres propices à la culture de la canne à sucre.

Imaginez : en 1763, à la fin de la guerre de 7 ans opposant la France et la Grande Bretagne, l’économie de la Guadeloupe était 2 fois plus florissante que celle du Canada grâce à ses plantations de canne à sucre ! Pas étonnant que les deux pays se l’arrachent. Les îles Caraïbes ont finalement été réparties entre les 2 pays au traité de Paris.

Avec le temps, le sucre est devenu plus abordable. Il est toujours très apprécié, partout dans le monde … A tel point qu’il n’y a pas si longtemps, les dentistes recommandaient d’en mettre sur les dents pour les garder en bonne santé (!?!?!?!?!?!). De la même manière que les médecins recommandaient un carré de chocolat par jour. Autant pour le sucre j’ai de sérieux doutes, autant pour le chocolat … Je suis d’avis qu’ils n’avaient pas totalement tord 😉 Pas vous ?

Pour préparer les recettes de mon jardin chocolaté, j’utilise un sucre de canne blond, non raffiné, certifié bio. Sur cette photo il paraît assez blanc mais en réalité il est plutôt doré !

Pour plus d’informations sur mon fournisseur, Markal, c’est par ici.

Ça va ? Ce n’était pas trop long ? J’espère que vous avez appris des choses. Moi en tous cas j’en ai appris en préparant cet article 😉 Il y a tout un tas de choses à raconter sur l’utilisation du sucre aussi, mais je vous réserve cela pour une prochaine fois … A bientôt !

Carine, votre chocolatière