Comment j’ai lancé mon business sans faire de business plan

Maintenant que j’avais l’idée (de mon jardin chocolaté), il ne me restait « plus qu’à » la mettre en œuvre !  … … … Vous me croyez si je vous dis que c’est plus facile à dire qu’à faire ?

Je me suis retrouvée complètement bloquée. Il me fallait faire une étude de marché, une analyse concurrentielle, chercher un local, faire un business plan, trouver un financement … J’ai épluché le site (très bien fait) de l’APCE, fait le rat de bibliothèque, y ai épluché toutes les études Xerfi et autres de l’observatoire des consommations émergentes, j’ai acheté / goûté / réfléchi à des dizaines de ballotins de chocolatiers, du plus bas au plus haut de gamme … Je ne savais pas si j’aurais besoin de 50 000 ou de 100 000 € pour démarrer … Bref, dans ma tête, il y avait un petit Iago (vous vous souvenez du perroquet de Jafar ?) qui criait « Aleeerte aleerte aleerte !! »

Pendant ce temps évidemment, je ne m’entraînais plus du tout à fabriquer du chocolat, vous comprenez, j’avais trop de choses tellement plus importantes à faire (sic) …

Heureusement, pendant le bootcamp Batterie Nouvelle de Christie, j’avais fait la connaissance de Julie R. Que j’étais fermement décidée à revoir. Et bien m’en a pris ! Dès notre premier rendez-vous, avant même que nous décidions de faire affaire ensemble, Julie m’a dit :

« Mais de quoi tu as-tu besoin pour faire des chocolats ? Ne serait-ce que quelques-uns, pour me faire goûter. »

« Eh bien, mon petit bain marie que j’ai déjà à la maison, quelques moules, des grilles pour les y faire sécher, et puis … ben ça suffit en fait. »

« Et pourquoi tu dis que tu as absolument besoin d’un labo et de plein d’argent, tellement que tu sais même pas combien ? »

« Ben pour les normes d’hygiène ! »

« Mais chez toi c’est propre, tu peux respecter les normes d’hygiène non ? Quels risques prends-tu, si tu commences à vendre des chocolats que tu as fabriqués dans ta belle cuisine toute propre ? »

« Eh bien … je ne sais pas. »

« Bon. Alors, tu vas te renseigner pour savoir quels risques tu prends, mais surtout, tu rentres chez toi faire des chocolats ! Moi je veux les goûter. Et je m’occupe du reste. »

Ce jour-là, mes épaules ont été allégées d’un grand poids. J’ai compris que je pouvais commencer mon petit bonhomme de chemin à ma façon, par petits pas. Que je pouvais déjà commencer à fabriquer, faire goûter (et peut-être vendre) mes propres chocolats sans investir ou presque. Et donc, que je pouvais démarrer mon business, sans faire de business plan.

Crédit image : Shutterstock

2017-03-01T21:21:00+00:00 3 juin 2016|Mon parcours|8 Commentaires

8 Comments

  1. Cecile CHALOPIN 3 juin 2016 à 19 h 42 - Répondre

    Les premiers pas avec un encouragement bienveillant pro et voilà comment nous pouvons déguster de si délicats et délicieux chocolats !!! Merci de partager cette étape !

  2. Alice 9 juin 2016 à 20 h 08 - Répondre

    La suite la suite! Moi je viens de finir les épreuves du CAP. Je croise les doigts! 🙂

  3. My Business Plan 28 juin 2016 à 13 h 10 - Répondre

    En effet, le business plan ne doit pas être un frein ! Il n’est pas toujours obligatoire avant de se lancer. Mieux vaut se lancer rapidement et ensuite faire son business plan à partir de données concretes

    • carine 28 juin 2016 à 13 h 14 - Répondre

      C’est exactement ce que j’ai fait ! Merci 🙂

  4. Aline 21 mars 2017 à 21 h 17 - Répondre

    Bonjour Carine, j’ai dévoré votre blog. Je souhaite me lancer dans une reconversion et j’aimerais vous poser quelques questions. Seriez-vous disponible pour converser en privé. Aline

    • carine 22 mars 2017 à 18 h 59 - Répondre

      Bonjour Aline,
      Oui vous pouvez m’écrire à l’adresse carine@monjardinchocolate.com
      Je suis très prise ces jours ci avec l’arrivée de Pâques donc je ne répondrai peut-être pas immédiatement, j’aurai plus de disponibilités dans 1 mois.

  5. Julie-Anne 25 janvier 2018 à 10 h 09 - Répondre

    Un précieux témoignage de ces petites phrases qui sont des soutiens incroyables à toute aventure humaine.Bravo Julie, et bravo à vous Carine pour vos délicieux chocolats ! (Big crush sur le caramel passion pour ma part ^^)
    Au plaisir

    • carine 25 janvier 2018 à 17 h 56 - Répondre

      Bonjour Julie-Anne,
      Merci pour votre message – et votre témoignage sur les Caramel Passion !!
      Carine, votre chocolatière

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.